Ayurvéda·Non classé

L’Ayurvéda : les bases

Vous avez entendu parler de l’Ayurvéda, mais cela vous semble obscure, compliqué et vous ne savez pas par où commencer ? Je vous propose de reprendre les bases avec vous.

L’Ayurvéda dans l’histoire

L’Ayurvéda est une science millénaire née en Inde il y a environ 5000 ans. Elle est considérée comme la plus vieille médecine du monde !

Ayurvéda est tiré des termes sanskrits « ayus » qui signifie la vie, et « véda » qui signifie la science, soit « la science de la vie« . Et lorsque l’on commence à s’y intéresser, cela prend tout son sens.

Elle est basée sur des textes anciens, appelés les Védas, qui ont été rédigés à la suite d’une longue tradition orale se transmettant par les Rishis, sages indiens et guides religieux et spirituels. Ces textes forment un ensemble de documents de référence et constituent la base de la médecine ayurvédique.

Très populaire en Inde (c’est la première façon que les indiens utilisent pour se soigner), elle a connu une période de déclin avec l’arrivée de la médecine « moderne » ou occidentale, qui promettait des effets plus rapides et avec moins de contraintes grâce à l’utilisation massive de la chimie et des cocktails de molécules.

Cependant, l’Ayurvéda attire à nouveau de plus en plus de personnes, notamment dans les pays occidentaux, grâce à sa prise en compte holistique de la maladie et ses traitements totalement naturels.

Elle se divise en 8 branches : la médecine générale, la chirurgie, l’ophtalmologie et l’ORL, la psychiatrie, la pédiatrie, la toxicologie, le maintien de la jeunesse et le traitement de la fertilité. Certaines indications contenues dans les Védas sont toujours utilisées, notamment en chirurgie.

Les 5 éléments et les Doshas

Dans la vision ayurvédique, le monde est basé sur l’association de 5 éléments, qui constituent la base de tout être vivant :

                          Air      Eau      Ether      Feu      Terre
                              L’air              L’eau            L’éther           Le feu          La terre

Du plus petit brin d’herbe au plus gros éléphant, toute forme de vie est constitué d’une association de ces éléments, en proportions différentes. Ces associations s’appellent des Doshas. Il en existe trois : Vata, Pitta et Kapha, qui représentent symboliquement l’air, le feu et la terre.

La notion de Dosha est une partie essentielle de l’ayurvéda. Ils permettent de comprendre les différents types de morphologies, de personnalités, de troubles, etc. C’est aussi en se basant sur eux que les thérapeutes ayurvédiques adaptent leurs traitements.

Chaque être humain possède en lui les cinq éléments et donc les caractéristiques de chaque Dosha à différentes intensités. Certaines personnes ont un unique Dosha majoritaire, d’autres en combinent plusieurs.

Pour connaitre son ou ses Doshas, il est possible de réaliser un test, disponible dans les livres ou auprès d’un thérapeute diplômé. En faisant ce test, n’oubliez pas qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise constitution, chacun est unique et la seule réponse valable est celle qui vous correspond réellement, et non tel(le) que vous aimeriez être (on aimerait tous changer quelques points de notre morphologie ou de notre caractère !).

Un article entier sera dédié aux Doshas très bientôt.

Le principe

L’Ayurvéda est une médecine dite holistique, c’est-à-dire qu’elle prend en compte l’ensemble de l’individu dans le diagnostic et le soin de la maladie. L’esprit et le corps sont indissociables. Ils forment un tout, et si l’une des deux parties est en déséquilibre, cela aura un impact sur l’autre.

En Ayurvéda, tout est basé sur l’équilibre. Le corps autant que l’esprit doivent être en mesure d’éliminer toutes les toxines, aussi appelées Ama, avant qu’elles ne s’accumulent, notamment grâce à la digestion. Si Ama devient trop important, et en fonction de sa constitution (ou Dosha), les maladies auront tendance à se développer dans des endroits différents du corps.

Les toxines peuvent provenir de sources extérieures (alimentation, pollution, allergies…) ou intérieures (mauvaises pensées, stress, refoulement…). Pensez à l’expression que l’on entend parfois « je n’ai pas digéré ce qu’il (elle) m’a fait ». Le système digestif est chargé non seulement de l’élimination des aliments, mais aussi des émotions.

Les thérapeutes ayurvédiques procèdent à unspices-997597_1920long entretien, voire plusieurs avant de prescrire ou d’indiquer un mode de traitement. Le soin se fait alors grâce à la purification, qui va permettre aux toxines de s’évacuer grâce à des cures, des massages, un régime alimentaire spécifique sur un temps donné… Toutes les méthodes de soin sont naturelles, et visent à aider le corps à combattre et extraire la maladie.

2 commentaires sur “L’Ayurvéda : les bases

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s