Ayurvéda·Doshas

Kapha-Dosha, la stabilité

Après cette (trop) longue absence, je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui pour la troisième et dernière partie de cette série consacrée aux Doshas. Pour rappel, nous avions abordé, dans les derniers articles, les Doshas Vata, le mouvement, et Pitta, l’équilibre.

TerreEau

 

 

 

 

 

 

Kapha-Dosha est constitué des éléments eau et terre. Ce mélange, formant naturellement de la boue, permet de bien se représenter Kapha-Dosha : dense, stable, humide, lent, lourd et froid. C’est le Dosha de la construction, prédominant lors de l’enfance. Il permet la construction des tissus, des os, des organes internes et favorise la croissance.

 

La constitution Kapha

Physiquement, Kapha est caractérisé par un aspect « massif » et inébranlable. Tel le chêne, il possède une ossature solide, une peau épaisse et douce, un visage plutôt rond, de grands yeux brillants.

tree-3822149_1920Les personnes de type Kapha ont plus de facilités à prendre du poids qu’à en perdre. L’absence d’air dans leur constitution ralentit la combustion des graisses en limitant les mouvements, et l’absence de feu diminue le pouvoir métabolique de la digestion. Kapha peut donc stocker très rapidement des graisses s’il ne se maintient pas en mouvement ou s’il est en déséquilibre. Kapha peut être constipé, mais ses selles resteront molles, contrairement à celles d’un Vata qui seront dures et sèches.

Les cheveux et la peau d’un Kapha sont plutôt gras, lourds. Cependant, j’attire votre attention sur les multiples facteurs qui peuvent expliquer une peau ou des cheveux gras : pollution, alimentation, tabagisme, stress… il faut donc toujours veiller à vérifier la présence de plusieurs aspects physiques et physiologiques avant de tirer une quelconque conclusion.

 

Le plan physiologique : Vikruti

Physiologiquement et psychologiquement, les personnes de type Kapha sont bien souvent perçues par leur entourage comme calmes, rassurantes, apaisantes. Leur ancrage et leur stabilité permettent d’apaiser le feu de Pitta et le vent de Vata, et ce sont des personnes qui peuvent se révéler d’une grande loyauté. Raisonné et rationnel, Kapha ne fera pas de choix précipités et peut être très aidant pour un Vata qui aurait tendance à se précipiter.

Kapha est marqué par la lenteur, le besoin de « prendre le temps » pour intégrer et assimiler les choses. Les conflits et les situations stressantes sont de réelles sources d’angoisse pour Kapha, qui cherchera alors à éviter l’affrontement à tout prix, même si cela implique de « faire l’autruche » et de s’enfermer sur lui-même.

Les personnes de type Kapha aiment généralement la routine et se plaisent dans un environnement stable, rassurant et calme. Elles démarrent rarement de grands projets car elles n’aiment pas l’inconnu, mais quand elles le font, elles le mènent jusqu’au bout.

 

Les déséquilibres chez Kapha-Dosha

Kapha-Dosha est déséquilibré par les éléments qui lui ressemblent : l’excès de froid, d’humidité ou de gras.

Un Kapha déséquilibré ne parviendra plus à se mettre en mouvement. Bloqué dans une certaine routine, l’instauration de changements, même mineurs, peut s’avérer très complexe et il risque de se sentir poussé très rapidement au-delà de ses limites.

Sur le plan physique, l’accumulation de toxines (Ama) de type Kapha provoque des maladies plutôt caractérisées comme « hivernales » (rhume, bronchite, toux grasse, écoulements nasaux…). L’hiver est, en effet, associé aux attributs de Kapha : froid, humidité, absence de mouvement, lourdeur…

Kapha-Dosha étant particulièrement présent chez les enfants afin de développer la croissance, ce sont également des symptômes que l’on retrouve très fréquemment de la naissance à la fin de la croissance.

 

Rééquilibrer Kapha-Dosha

Lorsque Kapha-Dosha est déséquilibré, il peut sembler totalement immobile et donner l’impression de ne pas vouloir agir pour changer sa situation. Ce phénomène est généralement dû à la lourdeur inhérente à Kapha, et qui devient trop importante pour permettre le mouvement.

Pour rééquilibrer une personne de type Kapha, il est nécessaire d’utiliser des éléments ayant des qualités opposées. Souvenez-vous qu’en Ayurvéda, le semblable attire le semblable. Par exemple, Kapha-Dosha ayant des qualités telles que l’humidité, le froid ou la lourdeur, il sera nécessaire d’apporter de la légèreté, de la chaleur et de la sécheresse pour contrebalancer ces aspects.

Par exemple, un Kapha déséquilibré en hiver, et qui consommera des plats comme des salades froides, composées de protéines animales et de crème, rencontrera beaucoup plus de difficultés à sa rééquilibrer qu’un Kapha qui consomme des plats plus légers et réchauffants, tels que des soupes avec des épices adaptées, comme le poivre noir ou le gingembre.

Kapha-Dosha étant symbolisé par l’absence de mouvement, les personnes dominées par ce Dosha ont généralement plus de difficultés que les autres à apprécier de faire du sport, quel qu’il soit. Alors qu’un Vata alternera des phases de pratique sportive intense et des phases de fatigues, et qu’un Pita sera en constante recherche d’objectifs sportifs, Kapha se sentira bien dans une absence totale d’activité. Or, l’activité physique régulière est un excellent moyen d’instaurer plus de mouvement et de rééquilibrer Kapha-Dosha. Pour cela, il aura généralement besoin d’être constamment motivé, par la pratique d’une activité agréable, avec des amis ou en présence d’un coach qui ne brusquera pas sa pratique.

 

N’oubliez jamais que nous sommes tous constitués des trois Doshas et que nous pouvons être déséquilibrés de plusieurs façons en fonction de notre âge, de notre mode de vie, des saisons et de multiples autres facteurs. L’équilibre n’est jamais figé, il nécessite des adaptations constantes, d’autant plus que la majorité d’entre nous sommes dits de « double constitution » (Vata-Pita, Vata-Kapha, Pita-Kapha). Il est donc fort probable que vous vous reconnaissiez dans certains aspects de plusieurs Doshas, et c’est totalement normal.

Il peut être difficile d’identifier sa constitution, sa condition et les éventuels déséquilibres qui nous traversent. Si vous avez un doute sur votre constitution ou votre condition, que vous avez la sensation d’accumuler des toxines de différents types ou que vous ne savez plus quelles modifications mettre en place pour améliorer votre santé générale, n’hésitez jamais à consulter un thérapeute ayurvédique, qui saura vous conseiller de façon claire et précise. Vous pouvez également poser vos questions sous les différents articles ou sur les publications Instagram, pour que je puisse vous proposer des articles adaptés et répondre à vos interrogations.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s